Les travaux avaient débuté le 25 septembre 2017. Et la passerelle Vivegnis, qui doit permettre aux habitants du quartier Saint-Léonard de traverser le chemin de fer pour rejoindre le pré du Baneux et les coteaux de la Citadelle, devait théoriquement être terminée au printemps 2019. Ou un poil plus, en cas de mauvaise météo. C’est en tout cas ce qu’indiquait le bourgmestre sur son site web.

En apparence, elle semble finie. Mais ça traîne. Du coup, impatients de ne pas voir son ouverture officielle arriver, les piétons et cyclistes du quartier l’empruntent déjà familièrement depuis quelques semaines. Très attachés à leur folklore carnavalesque, ils l’ont même baptisée “passerelle Léon Tchiniss”, du nom de leur mascotte de fin d’hiver.

On est dans le calendrier prévu“, affirme-ton à l’échevinat des Travaux. “Resa doit encore installer l’éclairage public à l’intérieur de la structure, ce qui fait que des échafaudages sont installés et ne permettent normalement plus l’accès à la passerelle depuis cette semaine.” Massimiliano Spoto annonce une mise à disposition début novembre et une inauguration à programmer avec les forces vives du quartier.


Suivant : Météo: quelques nuages
Précédent : La plateforme de covoiturage de l’université déclinée dans une application

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×