Depuis le 20 mars, pour respecter les mesures de distanciation sociale dans ses bus et trams, le TEC lavait imité le nombre de passagers dans ses véhicules à 5 passagers maximum dans un autobus standard. Il est demandé aux voyageurs de ne plus monter à bord des véhicules si ces limites sont atteintes (les véhicules affichent le message “Complet”). La police avait par ailleurs annoncé qu’elle verbalisait le passagers qui prennent des places juste pour un ou deux arrêts, ou bien pour aller se promener et qui empêchent par conséquent celles faisant notamment partie du personnel soignant de se rendre à temps sur leur lieu de travail.

Vendredi passé, le conseil national de sécurité annonçait une hausse de l’usage des transports en commun à partir du 4 mai dans le cadre du déconfinement progressif. Des discussions entre la direction et les syndicats du personnel ont débouché sur un assouplissement des règles à une personne par banquette, soit 12 passagers par bus simple. (Actualisation: L’information officielle communiquée ce 30 avril par le TEC, après la parution de notre article, parle de 19 personnes par bus. Mais nous maintenons qu’il s’agira bien de 12 personnes par bus normal et 19 par bus articulé.)

Afin d’éviter les effets de foule, il est conseillé:
– de faire en sorte de se déplacer par ses propres moyens (marche, vélo, voiture, etc.) afin de laisser la priorité aux personnes qui ont le plus besoin des transports en commun
– d’éviter les heures de pointe quand c’est nécessaire


Suivant : La Wallonie envisage de racheter les friches sidérurgiques à Seraing, Ougrée et Chertal
Précédent : L’Union des mosquées liégeoises fait un don de 50.000 € à la Citadelle

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×