Il avait été accrédité pour la première fois en 2016 pour une durée de 3 ans. La reconduction de la reconnaissance de l’organisme allemand DIOcert vient d’être délivrée, permettant au Trauma center de rester dans le réseau “trauma” de l’Euregio en tant que centre de niveau 1 pour l’échelon suprarégional belge. Il reste ainsi le seul centre agréé en Belgique francophone. “L’inscription dans un réseau international ouvre la voie aux collaborations transfrontalières”, indique le Dr François Pitance, coordinateur.

Le Trauma center liégeois a été inauguré en avril 2015. L’idée de sa création avait germé après la fusillade de la place Saint-Lambert, le 13 décembre 2011. Le traumatisme grave est, en Belgique, la première cause de mortalité avant 40 ans. Il est responsable de 60% des décès chez les enfants et jusqu’à 80% chez les adolescents. On parle de traumatisé grave lorsqu’un patient présente des lésions qui menacent son pronostic vital ou sont susceptibles d’engendrer un handicap invalidant important. Il peut s’agir d’accidentés de la route, de victimes d’accidents de travail ou sportifs, mais aussi, par exemple, de victimes d’armes blanches ou à feu.

La structure liégeoise accueille annuellement près de 250 patients et bénéficie d’une présence 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24 d’une équipe multidisciplinaire médicale expérimentée, incluant des urgentistes, des anesthésistes-réanimateurs, un radiologue, un pédiatre et un gynécologue, ainsi qu’une équipe paramédicale spécialisée et entraînée. Un bloc opératoire est disponible 24H/24 et des spécialistes dans les disciplines telles que la neurochirurgie, la chirurgie cardio-thoracique, la chirurgie pédiatrique, la gynécologie pour les grossesses à haut risque, et la radiologie sont immédiatement prêts à intervenir lors de l’activation du “CODE Trauma”. Depuis sa mise en service, le taux de mortalité des blessés graves admis aux urgences du CHR a fortement diminué.


Suivant : Le Cadran fête ses six ans avec Joachim Pastor
Précédent : Météo : couvert

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×