Un chantier SOFICO a démarré lundi, visant à réhabiliter la N3 (rue d’Amercoeur, rue de Robermont, rue de Herve) entre le pont d’Amercoeur et le carrefour formé avec la rue de Bois-de-Breux. Ces travaux permettront de remplacer les revêtements de l’axe, de le sécuriser et de mieux y intégrer les modes doux ainsi que les bus. Il sera découpé en plusieurs phases.

La première porte donc, jusqu’au 8 novembre normalement, sur la N3 (rue d’Amercoeur), entre le pont d’Amercoeur (non compris) et le carrefour formé avec la rue des Prébendiers (non compris). Une seule voie de circulation est maintenue côté rue Frédéric Nyst, la zone en chantier se trouvant côté rue Saint-Remacle. Pendant cette période, sur la zone en chantier, la circulation s’effectuera uniquement en direction d’Outremeuse, avec une vitesse maximale limitée à 30 km/h.

Dans l’autre sens, pour les usagers circulant sur le Quai de Longdoz/N90 ou sur la N3 en provenance d’Outremeuse et souhaitant rejoindre la N3 vers Robermont, une courte déviation est mise en place via la rue Basse-Wez et la rue des Prébendiers (circulation à contresens à cet effet).

Par ailleurs:
– l’accès à la N3 depuis la rue St-Remacle est impossible
– l’accès à la rue des Prébendiers via la N3 est également impossible
– la rue Valdor est fermée à la circulation (excepté riverains) ;
– il n’est plus possible d’accéder à la rue Frédéric Nyst depuis la N3

Ces travaux provoquent de gros embarras de circulation sur les quais concernés. Ils représentent un budget de près de 1,6 million HTVA financé par la Sofico, maître d’ouvrage.


Suivant : La patinoire rouvre au public ce vendredi
Précédent : Fréquentation en baisse dans les écoles liégeoises touchées par les inondations

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×