Lionel Clermont, docteur en science spatiale et ingénieur en optique au Centre Spatial de Liège, a reçu début du mois de janvier le prix prestigieux de la société internationale des ingénieurs en optique et photonique (“SPIE Early Career Achievement Award”), en récompense de ses accomplissements importants dans le domaine du contrôle de la lumière parasite dans les téléscopes spatiaux, a annoncé le scientifique à TodayinLiege.

Le chercheur a travaillé sur différents aspects de cette problématique pour différentes missions spatiales, dont Metop-3MI, une mission d’observation de la Terre pour l’ESA (Agence spatiale européenne) et EUMETSAT (Organisation européenne pour l’exploitation des satellites météo). Il est parvenu à développer un algorithme afin de “corriger la lumière parasite à un niveau acceptable et obtenir une image nette affranchie d’erreurs”, explique-t-il. “Il s’agit d’un problème très important dans les téléscopes spatiaux car la lumière parasite limite la performance. C’est très difficile à corriger, ça dégrade la résolution des instruments spatiaux et induit des erreurs”. L’analyse de données s’en trouve alors plus difficile.

“C’est en particulier mon travail dans le développement de la méthode de caractérisation de la lumière parasite par l’imagerie en temps de vol ultrarapide (ToF) qui m’a permis d’obtenir ce prix”, ajoute-t-il. “Cette méthode, que j’ai mise au point avec mon collègue Marc Georges (CSL), aide à atteindre les exigences de plus en plus strictes de contrôle et de caractérisation de la lumière parasite”.

Cette méthode sera utilisée dans le cadre de deux nouveaux projets pour l’ESA (Agence spatiale européenne).

Lionel Clermont a été invité à recevoir son prix lors d’une cérémonie en Californie à San Diego l’été prochain lors de la conférence intitulée “SPIE Optics and Photonics”.

(Texte: L. Cavenati. Photo: L. Cl.)


Suivant : Mad Vlad le youtubeur liégeois en guerre contre les automobilistes qui nuisent aux cyclistes
Précédent : Les travaux de sondage pour le tram en Féronstrée prolongés jusqu’à fin février

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×