“Un des objectifs stratégiques du PST de la Ville de Herstal est de favoriser la mise en place de projets innovants permettant l’utilisation d’énergies alternatives et la réduction de la facture énergétique. Dans la poursuite de celui-ci, une toute nouvelle unité de cogénération sera mise en service dans les prochains jours à la piscine de Herstal”, indique la Ville par communiqué de presse.

Concrètement, alimentée au gaz naturel, l’unité va produire de la chaleur pour réguler la température de l’air ambiant, ainsi que fournir de l’électricité pour les installations. C’est le principe de la cogénération, qui s’assimile au fonctionnement d’un moteur de voiture et de son alternateur.

La production annuelle en électricité générée par cette cogénération est estimée à 100 MWh, ce qui est supérieur aux besoins de la piscine. “Dès lors, 20% de la production d’électricité sera exportée et revendue sur le réseau. On estime que le résultat de la vente de l’excédent permettra une recette annuelle de 800 euros”.

“Dans le futur, on veut aller encore plus loin et faire en sorte que l’on puisse chauffer l’eau des bassins à l’aide de notre réseau de chauffage urbain”, ajoutent les autorités. “Couplé avec la cogénération et avec les panneaux solaires existants, cela permettra d’avoir une piscine au service de tous, avec un impact carbone zéro”, explique Jean-Louis Lefebvre, Bourgmestre f.f. de Herstal.

Cet investissement s’inscrit dans le programme Renowatt, la centrale de marché à laquelle Herstal a adhéré en 2015. Le montant des travaux s’élève à 52.000 euros.


Suivant : L’homme décédé à un arrêt de bus à Herstal-Coronmeuse ne s’est pas fait “rouler dessus” ou “écraser par un bus”
Précédent : 100 jeunes adultes pour faire émerger 10 projets concrets en faveur du climat lors d’une université d’été au Sart-Tilman

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×