Les trois cyclistes militants qui s’étaient retrouvés devant le tribunal pour de faux marquages au sol rue Hors-Château n’ont finalement été condamnés. Le tribunal correctionnel de Liège leur a en effet accordé hier la suspension du prononcé pour 3 ans. Les faits d’entrave méchante à la circulation n’ont finalement pas été retenus contre eux. Seuls les faits de dégradations l’on été, ce qui était admis par les accusés qui avaient justifié leur action par un état de nécessité.

Lire aussi: Trois cyclistes militants devant le tribunal pour de faux marquages au sol rue Hors-Château


Suivant : Annulation du carnaval de Tilff pour la troisième année consécutive
Précédent : Le bourgmestre a demandé le retrait de la publicité qui indignait des habitants d’Angleur

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×