Il a été créé vendredi et compte déjà plus de 2200 membres. Le collectif Wallonie HORECA face au COVID a pour objectif de faire entendre les voix des restaurateurs et patrons de café qui ne se sentent pas écoutés par le gouvernement fédéral.

Comme l’ensemble de notre économie, le secteur Horeca souffre et va encore souffrir longtemps des conséquences de la pandémie de Coronavirus. Après des années de pression fiscale, de durcissement des réglementations sanitaires, de crise économique et sociale, cette crise s’inscrit dans un contexte particulièrement difficile pour le secteur. Alors que beaucoup d’hôteliers, de restaurateurs et de cafetiers en étaient déjà à compter chaque centime, la crise que nous sommes en train de vivre va faire sonner, pour beaucoup, le glas de leurs activités“, alertent les créateurs du groupe dont notamment Jonathan Servais (restaurant Brutal) ou Valérie Migliore (Caffe Internazionale).

Ils réclament d’urgence des mesures fortes mais aussi un plan de relance concerté et réaliste, tenant compte des réalités du métier. “L’indemnité de 5.000€, bien que salutaire, ne tient pas compte de l’hétérogénéité de nos entreprises. Elle a été attribuée de la même manière à tous, en ne tenant pas compte de la nature, de la taille ou des charges, notamment sociales, des entreprises. Cette indemnité, initialement destinée au secteur de l’Horeca pour couvrir une période de fermeture imposée de 3 semaines, semble à présent largement insuffisante dans le cadre d’un ordre de fermeture qui s’étire depuis plus de deux mois“.
Et de demander des mesures structurelles jusqu’en décembre comme :
– Une baisse de la TVA généralisée à 6%
– Une exonération des taxes communales
– Le maintien du droit passerelle
– Le maintien du chômage temporaire
– Une position claire du gouvernement quant au paiement des loyers
– La possibilité d’occuper plus largement l’espace public cet été
– Des législations plus adaptées aux réalités du métier, notamment au niveau fiscal

Certains de leurs représentants ont rendez-vous chez Willy Demeyer ce lundi à 14h, après une action entre 11h et 13h sur la Place Saint Lambert qui respectera l’interdiction actuelle de se rassembler pour manifester.

Lire aussi: Ouvrir les espaces publics pour transformer la ville en café ou restaurant géant


Suivant : Météo: agréable journée
Précédent : Avis défavorable au projet immobilier avenue de l’Obervatoire à Cointe

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×