Acquitté du meurtre de son épouse Véronique Pirotton il y a pile 4 ans, l’ex-député wallon Bernard se voit aujourd’hui octroyer 83.150€ d’indemnisation. Il réclamait 290.000 € mais reçoit donc tout de même 150 € x 299 jours de prison (soit 44.850 €) plus 38.300 € pour ses frais d’avocats et de contre-expertises, précise La Meuse.

Il avait passé 10 mois en prison et espérait d’abord pouvoir bénéficier d’une indemnisation (au moins une vingtaine de milliers d’euros) pour cette incarcération qui apparaîssait comme injustifiée à la lumière du verdict au pénal et de l’action au civil de la famille Pirotton qui avait également tourné en sa faveur. Mais le ministre de la justice, Koen Geens, avait décidé de ne pas lui accorder d’indemnités, estimant que c’est le comportement trouble de B.Wesphael qui a provoqué son emprisonnement.

B.Wesphael avait par conséquent introduit un recours en appel de cette décision devant une commission composée des trois plus hauts magistrats du pays, qui a décidé de le payer. L’essentiel de la somme servira a couvrir ses frais élevés depuis le début de l’affaire.


Suivant : Météo: nuages
Précédent : Nette hausse du nombre de positifs Covid à l’université: les étudiants les plus touchés

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×