Juste avant le week-end, l’université a révélé les résultats de sa deuxième semaine des tests massifs réalisés en interne, qui montrent une nette hausse du taux de résultats positifs. 5623 prélèvements avaient été analysés avec 157 résultats positifs, soit un taux de 2,79%. La semaine précédente, ce taux était de 1,54 %.

Il y a beaucoup plus de cas positifs chez les étudiants (3,60%) que chez les membres du personnel (0,98%). “Cette progression est inquiétante, mais pas surprenante vu qu’elle correspond au rythme de progression de cas détectés au sein de la population générale“, relève l’institution.


Suivant : Bernard Wesphael va toucher 83.000 € d’indemnisation
Précédent : 5e édition de la journée “Alimentation saine pour tous” place Cathédrale

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×