Du 5 au 12 mars, les affiliés de la CSC ont été invités à se prononcer sur le protocole relatif aux mesures d’économie formulées par la direction du CHR de la Citadelle. Le dépouillement des bulletins de vote a eu lieu ce mardi fin de matinée. Les affiliés rejettent les propositions de la direction à 90,2%.

“Pas les bonnes priorités”

Pour rappel, Les organisations syndicales ont jusqu’à ce soir pour communiquer à la direction l’avis de leurs membres mais aussi les motivations de leur position. Lina Cloostermans, Secrétaire permanente CSC Services Publics a déclaré, via un communiqué, que “La CSC détaillera les arguments motivant son désaccord ; des arguments aussi bien juridiques que financiers”. Avant de poursuivre : ” On continue à se demander pourquoi faire supporter de telles mesures au personnel alors qu’il y a de l’argent à aller chercher ailleurs… L’hôpital octroie des dividendes de l’ordre de 1.170.781 euros (comptes 2016) aux communes associées. Aucun effort n’a été demandé aux administrateurs”

A titre d’exemple, la CSC regrette que la possibilité d’effectuer des économies sur les voitures de fonction ou les frais de représentation des 8 directeurs, dont les barèmes sont bien au-dessus de ce qui est prévu dans le secteur, n’ait été envisagée. “On est en droit de se poser certaines questions sur les priorités de cet hôpital !”, a ajouté la CSC.

Prochaine étape

En cas de désaccord de l’ensemble des syndicats, c’est le CA puis la tutelle régionale wallonne qui devront se prononcer définitivement sur le plan d’économie. La Ministre des Pouvoirs Locaux disposera alors de 30 jours pour accepter ou refuser la mise en application des mesures.


Suivant : La police recherche les propriétaires d’une quarantaine de bijoux volés à Liège
Précédent : Reconnaissance officielle des structures d’hébergement pour les personnes en difficultés prolongées

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×