La bière liégeoise sera bientôt brassée avec de l’orge provenant de Villers-L’Evêque. Renaud Pirotte et François Dethier, les créateurs de la Curtius, ont souhaité faire tourner l’économie locale en s’associant à Thomas Fastré, un jeune cultivateur de la région liégeoise. « On réfléchissait déjà à l’origine des ingrédients que nous utilisons. Mais jusqu’il y a peu, l’orge brassicole belge était très peu mis en valeur. Les agriculteurs qui le cultivaient étaient donc rares. Nous voulions tendre vers une traçabilité accrue de nos ingrédients. Et là, on n’avait pas beaucoup d’informations à ce sujet. Pour nous, ça posait un peu problème… » affirme Renaud Pirotte. Les brasseurs on garanti un prix d’achat de l’orge pour valoriser le travail de l’agriculteur. Ainsi, cinq hectares ont été plantés, permettant à l’avenir de récolter 25 des 35 à 40 tonnes nécessaires à la fabrication de la Curtius.

La Curtius pourrait-elle être brassée à 100% avec des produits liégeois? Cela est moins certain car les champs de houblon sont plus rares en Belgique. Enfin, sans révéler la recette, Renaud Pirotte et François Dethier ajoutent que les écorces d’orange et la coriandre ne se trouvent pas encore en Belgique.

(Source: La Meuse)


Suivant : L’ULg surveille le retour du loup en Wallonie
Précédent : Contrôles radar ce weekend

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button