Au printemps 2016, un réseau d’observateurs, baptisé « Réseau loup », s’est constitué afin de prépare le retour de l’animal dans nos contrées. Plus d’un siècle après sa disparition (le dernier loup a été abattu au 19e siècle), le loup serait sur le point de s’installer dans les forêts wallonnes. Selon les experts, la Wallonie se situe entre deux fronts de colonisation: l’un en France, l’autre en Allemagne. Pour rendre plus actif le Réseau loup, une formation de trois jours vient d’être donnée à la faculté de de médecine vétérinaire de l’ULg. « Ce Réseau regroupe différents intervenants : agents DNF, membres du Royal St-Hubert Club… Mais aussi le département du laboratoire de zoogéographie et le service des pathologies spéciales et autopsies de l’ULG. » explique Alain Licoppe, coordinateur du réseau.

Impossible de dire quand l’animal réintroduira nos forêts. Difficile aussi de quantifier les individus. Un chose est certaine, nous ne sommes pas prêt de tomber nez à nez avec cet animal très discret.

(Source: La Meuse)


Suivant : Les administrateurs de Nethys rémunérés par une société externe
Précédent : La Curtius bientôt 100% liégeoise ?

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button