Hier, sur la base des deux listes officielles publiées par la direction wallonne du contrôle des mandats et aussi par le parlement wallon, nous épinglions 11 politiques liégeois qui apparaissaient comme n’ayant pas rendu à temps leurs déclarations de mandats et rémunérations l’année passée.

Les quatre députés ou ex-députés mentionnés, à savoir Julie F.Fernandez, Sarah Schlitz Raoul Hedebouw et Gilles Foret, nous ont rapidement indiqué, documents à l’appui, qu’ils n’avaient en réalité pas l’obligation de rendre compte à la Wallonie. Puisqu’ils ont eu un mandat de parlementaire fédéral en 2019, leur déclaration doit être envoyée au président de la Chambre et non pas à la Région. Ce qui a été fait. Et dans la mesure où ladite chambre des représentants a émis des réserves sur la disposition du code de la démocratie locale et de la décentralisation qui impose cela, la présidence de la Chambre se contente d’accuser réception de ces déclarations, sans les communiquer aux instances wallonnes ni même les publier elles-mêmes. Ce qui signifie que, contrairement à leurs autres collègues du conseil et du collège communal, les élus liégeois qui sont aussi députés fédéraux peuvent échapper à la transparence annuelle quant au montant exact de leurs revenus.

Voilà donc la raison pour laquelle ils sont absents des listes officielles publiées sur internet et sont à tort considérés comme n’ayant pas rempli leurs obligations par celles et ceux qui les consultent.
Des listes publiée officiellement et qui ne sont pas correctes opacifient malheureusement la transparence qui est pourtant voulue à la base“, regrette Sophie Lecron. La conseillère communale PTB, également absente des documents, qui assure pourtant avoir envoyé dans les temps sa déclaration à Namur et nous montre d’ailleurs le récépissé de l’envoi recommandé daté du 15 mai. Que s’est-il passé? L’administration wallonne a-t-elle égaré son dossier ? A ce stade, nous n’avons pas encore eu de réponse de la part du ministre des Pouvoirs locaux.

De son côté, le conseiller communal (Vert Ardent) Quentin le Bussy nous explique que sa déclaration à la région était en statut “rempli” mais pas “soumis” et qu’elle n’a donc pas été envoyée. “C’est désormais en ordre. Première déclaration en ligne pour ma part -avant c’était papier, je suppose que je m’en sortirai mieux la prochaine fois…“, note-t-il. Même explication pour le bourgmestre (PS) Willy Demeyer, qui assure également qu’il a maintenant cliqué sur les bons boutons pour expédier sa déclaration qui était restée en rade dans le système.

Lire aussi: 11 politiques liégeois n’ont pas rendu à temps leurs déclarations de mandats et rémunérations en 2020


Suivant : Concurrence avec Alibaba: Fedex compte licencier 671 travailleurs à l’aéroport de Liège
Précédent : Nouveau portail des bibliothèques publiques de la province: les recherches facilitées

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×