C’est avec un mélange de tristesse et de colère que nous avons appris que le Collège communal avait donné son aval au festival Les Ardentes pour s’installer à Rocourt“, regrette d’emblée le parti Vert Ardent, à la suite de l’annonce faite par le bourgmestre que la Ville avait marqué son accord pour 5 ans. (A charge pour les organisateurs d’obtenir la location du site pour la prochaine édition qui aura lieu début juillet.)

Si le groupe de conseillers communaux dit ne pas vouloir s’opposer à l’événement dans son aspect culturel, il souhaite néanmoins démêler le vrai du faux concernant les promesses mirobolantes qui étaient faites aux riverains (un parc, notamment), et de voir si le site choisi -une importante zone constructible propriété de la Société Wallonne du Logement- était bien le plus adapté. Cela, alors que Liège cherche cruellement des terrains pour accueillir de nouvelles constructions, en particulier dans le logement public et alors que “des espaces verts comme la Chartreuse ou le Ry-Ponet sont menacés, sacrifier une des principales réserves foncières constructibles n’est pas un détail“.

D’autres sites identifiés par la SPI auraient mérité d’être envisagés, ajoutent-t-ils: “nous ne pouvons que dénoncer cette façon opaque de prendre des décisions, en contournant et le Conseil communal, et les riverains. A l’heure où la ville prétend passer aux processus participatifs, voici la preuve que l’on en est loin sur les grands dossiers“, regrettent les écologistes.


Suivant : Météo: averses de pluie
Précédent : La Ville va mettre en place un label pour les kots

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×