Moins d’une semaine après le début du mouvement des “Gilets jaunes”, notamment à Wandre et Sclessin, où il a été constaté que des manifestants utilisaient de plus en plus de braseros ou mettaient le feu à des palettes en bois et à des pneus. La Ville a, suite à une réunion en présence des services concernés (pompiers, police, sécurité civile) et des exploitants, a dpris un arrêté interdisant l’entreposage de matériaux combustible, leur incinération ainsi que les entraves sur la voie publique dans un rayon de 500m autour de la zone pétrolière.

En effet, ces comportements, a fortiori à proximité d’entreprises SEVESO, sont considérés comme très dangereux et pouvant mener à un incendie, voire une explosion, dans un des dépôts pétroliers ou à un accident d’un camion-citerne pouvant occasionner une explosion ainsi qu’une pollution du sol et du fleuve. De plus, les barrages physiques sont susceptibles de retarder, voire d’empêcher, l’accès des services de secours (et notamment des services incendie).

La Ville ajoute que cette mesure n’entrave pas le droit à manifester. Elle a pour seul objectif d’assurer la sécurité de tous. Il est dès lors demandé aux manifestants de respecter scrupuleusement cet arrêté afin d’éviter toute catastrophe et de ne pas mettre en danger la population.
Les services de police sont quant à eux chargés de faire appliquer l’arrêté.


Suivant : 300.000€ d’illuminations pour Liège Capitale Européenne de Noël 2018
Précédent : Gilets jaunes : débordements à Wandre, barrage à Sclessin

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×