Selon SudPresse, François Fornieri, le patron liégeois du groupe Mithra Pharmaceuticals, est actuellement visé par une instruction pour délit d’initié. Cela concerne un achat d’actions suspect. Il aurait contourné l’autorité des services et des marchés financiers pour acheter discrètement, via un tiers, des actions Mithra.

En octobre 2019, un partenariat avait été signé entre Mithra et la société Mayne Pharma, deuxième fournisseur de contraceptifs oraux aux États-Unis, pour la commercialisation de son contraceptif Estelle aux Etats-Unis. Pour faire remonter le cours des actions Mithra après cette annonce, de gros volumes auraient été achetés en bourse. Les enquêteurs suspectent François Fornieri d’avoir transféré des sommes d’argent importantes sur le compte bancaire d’une de ses connaissances qui dirige l’agence « Protection Unit » pour acheter pour un million (c’est le chiffre évoqué) d’actions Mithra.

François Fornieri, présumé innocent à ce stade, nie vigoureusement les accusations. Selon lui, il aurait simplement investi dans la société Protection Unit, tout comme l’a fait l’invest public Noshaq, notamment.


Suivant : La patate chauffe entre les organisateurs des Ardentes et les agriculteurs du terrain de Rocourt qui ont tout labouré
Précédent : Unique au monde: de la bière à la gaufre de Liège

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×