L’initiative émane de Masse Critique, qui organise notamment une balade en groupe de cyclistes dans les rues de Liège chaque dernier vendredi du mois. Agacés par les voitures garées ou arrêtées sur les pistes cyclables (ce qui force les cyclistes à se déporter sans visibilité sur une bande “voiture”), certains de ses participants ont compté le nombre d’automobilistes en infraction et passibles d’une amende de minimum 116€.

Nous avons décidé de faire des comptages afin de nous faire une idée des sommes d’argent auxquelles la ville renonce“, résument-ils.

Un premier a été effectué le samedi 4 janvier, boulevard de la Sauvenière, à un moment habituellement calme, entre 10h45 et 11h50. Deux cyclistes avec un départ différé de 3 minutes environ se sont prêtés à l’exercice. “En comparant nos photos, nous avons dénombré pas moins de 12 véhicules uniques stationnés ou à l’arrêt sur les pistes cyclables et 8 pour celui de nous qui en a dénombré le moins. Cela signifie qu’une paire d’agents de police qui aurait fait le même parcours, sur ce seul boulevard, aurait pu percevoir, en à peine une heure, un minimum de 1.400€ pour les caisses de la ville.

Ils ont également relevé une agression par un chauffeur de taxi avec insultes, un crachat au visage…


Suivant : Manifestation la semaine prochaine contre la venue d’Alibaba à Liege Airport
Précédent : Marc Lavoine, M et Vanessa Paradis aux Francofolies de Spa 2020

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×