Le bâtiment de l’ancienne patinoire de Coronmeuse doit être rénové. Le grand palais devrait un jour accueillir un marché bio, des commerces horeca s’y rapportant et une librairie. Sur le toit, un projet de potager urbain est théoriquement envisagé. Les premières transformations sont prévues dans 2 ou 3 ans mais, pour le moment, l’endroit est laissé à l’abandon et des personnes y pénètrent régulièrement pour y commettre des actes de vandalisme. Il y a un an, on y relevait déjà des traces de feu.

Ce samedi, c’est un véritable incendie qui s’y est déclaré, nécessitant l’intervention des pompiers. Si l’on a craint que le bâtiment en entier ne prenne feu, l’incendie a heureusement été vite maîtrisé et aucune victime n’est à déplorer.

Se pose néanmoins le question de la préservation de ce bâtiment inauguré en 1939, et qui a fermé ses portes avec la patinoire en 2011. Témoin majeur de l’architecture des années 30, à l’instar du Val-Benoît ou de la dentisterie de Bavière (qui a été finalement démolie après des années d’abandon), l’ex-Palais des Sports de la Ville est l’œuvre de l’architecte Jean Moutschen.

Concernant les dégradations actuelles, l’échevin des Travaux, Roland Léonard, estime qu’il n’y a “aucuns éléments intérieurs à haute valeur patrimoniale“. De son côté, l’échevine de l’Urbanisme, Christine Defraigne, a indique que “le Palais des Sports fait partie du projet de reconversion d’écoquartier de Coronmeuse mais vu que le bâtiment ne fait pas partie de la première phase des travaux pour laquelle le permis a été attribué, le dossier de rénovation du quartier va pouvoir avancer.

(Photo: Steph Picture)


Suivant : François Fornieri revend des actions Mithra et investit dans la chaussure de luxe
Précédent : Cyberattaque avec demande de rançon dans le réseau informatique de la Ville: une série de services impactés

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×