Le budget a été accepté par le conseil communal; il faut maintenant faire l’appel d’offres et attribuer le marché. On ne l’aura qu’au début de l’année prochaine si tout va bien“, précise Jadranka Lozina, responsable des relations presse. La police va en effet faire l’acquisition d’une solution logicielle d’analyse et d’exploitation des réseaux sociaux pour la zone (26.000 euros de budget), en ce compris un transfert de compétence et un contrat de maintenance d’une durée d’un an. Le point était à l’ordre du jour du conseil communal de mardi.

Ce logiciel servira aux inspecteurs du service “renseignements généraux, manifestations et spectacles” afin de repérer les initiatives qui peuvent potentiellement créer du trouble sur la voie publique (mouvements de protestation, rassemblements…). L’on pense notamment à la masse critique, ce rassemblement de cyclistes qui avait eu affaire à la police et n’avait pas demandé d’autorisation préalable. Mais il servira aussi a repérer d’éventuelles infractions sur les réseaux sociaux telles que le cyberharcèlement, l’incitation à la haine…


Suivant : Flixbus augmente son nombre de destinations au départ de Liège
Précédent : Baisse du nombre de cambriolages

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×