La société liégeoise ZenTech réclamait 6,5 millions d’euros d’indemnités à l’État pour une commande de 3.650.000 tests sérologiques de détection rapide des anticorps IgM et IgG anti-COVID19 qui n’a pas été honorée.

ZenTech a finalement mis fin à l’exécution signifiée du jugement du 8 septembre condamnant l’Etat belge à une astreinte de 10.000 € par jour de retard dans l’exécution du contrat qu’il avait signé avec l’entreprise liégeoise le 16 avril dernier. Le versement de l’indemnité de rupture est en effet intervenu ce mardi 17 novembre, mettant un terme au conflit qui empoisonnait les relations entre l’Etat belge et la société liégeoise. L’information a été communiquée par l’entreprise biotech elle-même.

Lire aussi:
La société liégeoise ZenTech réclame ses 6,5 millions d’euros à l’État
L’Etat belge va payer 6 millions d’euros à la biotech liégeoise ZenTech… sans finalement acheter ses tests Covid


Suivant : Quelles seront les tendances de la com’ en 2021? Il reste des places pour la 5e édition de ComVision
Précédent : Météo: le soleil sera présent au cœur de la journée

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×