Le tribunal de l’entreprise de Liège, saisi en référé, a ordonné en ce début de semaine la suspension de la vente de VOO par Nethys au fonds américain Providence. Il s’agit d’une information de l’Echo.
Au mois de février, le CEO d’Orange Belgique avait décidé d’attaquer en justice la vente de VOO (en mai 2019) au fonds d’investissement Providence et d’en demander la suspension et l’annulation. Cette vente était acquise mais pas encore complètement finalisée.

L’action était dirigée contre Nethys et OTP Luxco (société luxembourgeoise représentant les intérêts de Providence). La société Orange, qui avait été intéressée par le rachat de VOO, considérait qu’il y avait eu une absence de mise en concurrence entre les offrants lors de la vente, s’interroge sur le prix initial et aussi aux conditions d’intéressement de l’ancien management (dont Stéphane Moreau).
La juge leur a donné raison, estimant qu’il y avait eu une violation délibérée et non justifiée du principe d’égalité.

Nethys n’a pas l’intention d’aller en appel et devrait relancer une procédure de vente (régulière cette fois) de VOO et peut-être même de Brutélé.


Suivant : Deux jeunes maraîchers se lancent dans l’agriculture de proximité à Sainte-Walburge
Précédent : Fin de la limitation du nombre de voyageurs dans les bus

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×