Cela avait déjà été annoncé il y a pile 5 ans, sous la précédente législature. Lors de la présentation en urgence, à la presse, de la septième réactualisation du plan de gestion, les autorités communales ont à nouveau annoncé une réévaluation des revenus cadastraux parmi les mesures visant à assainir les finances de la Ville. Sont visés: 28.000 biens renseignés comme “sans confort”… c’est-à-dire qu’ils ne seraient pas équipés de salle de bain ni de chauffage au sens du revenu cadastral. Or, à notre époque, c’est évidemment devenu quasiment impossible.

En 2017, la Ville comptait ainsi récupérer 1.3 millions d’euros. Cette fois, elle compte sur 4 millions sur une durée de 5 ans. L’opération est réalisée par le SPF Finances, avec l’aide “logistique” de Liège. Les propriétaires concernés doivent tout d’abord recevoir un courrier.


Suivant : Le Lycée de Waha s’étend et ouvre plus de places en immersion anglaise dès la rentrée 2022
Précédent : Les Apéros Liège ont bien redémarré: la 2e édition de la saison débarque à la Citadelle

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×