Les terrasses fermées construites petit à petit sur la place des Carmes par la plupart des cafés et commerces assimilables sont un exemple représentatif. Elles permettent aux commerçants concernés d’augmenter leur chiffre d’affaires de 30% et plus mais peuvent poser problème lorsqu’elles empiètent trop sur la voie publique et que cela s’est fait sans autorisation.

Il y a un an, un architecte de l’Agence Wallonne du Patrimoine avait épinglé les terrasses fermées de la place du Marché qui ne respectent pas le code de développement territorial et le code wallon du patrimoine. Selon le fonctionnaire elles compromettent la vue sur les terrasses classées contre lesquelles elles sont plantées en permanence.

Hier, au conseil communal, un nouveau règlement a été voté concernant les 300 terrasses liégeoises, qui sera d’application le 1er janvier 2020. Cette clarification du règlement de 2015 vise à ne plus autoriser les terrasses de type “pergola” ou “véranda”, à interdire les planchers en bois ou le béton, mais aussi a imposer que les façades avant restent ouvertes en permanence. La Ville sera également attentive à ce qu’un passage libre de tout obstacle soit laissé à chaque fois.

C’est donc clair en ce qui concerne les futures demandes d’autorisation pour toute nouvelle terrasses. Mais pour l’épineuse question des terrasses qui existent à l’heure actuelle et qui contreviennent au règlement, l’échevine de l’Urbanise et du Patrimoine, Christine Defraigne (MR), dit vouloir statuer au cas par cas…

(.Source: La Meuse)


Suivant : Météo: éclaircies
Précédent : Une journée sans voiture à Liège?

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×