En mai 2018, l’échevin des Travaux, Roland Léonard, avait annoncé que le bâtiment de l’ancienne patinoire de Coronmeuse sera rénové. Le grand palais devrait, dans un temps futur, accueillir un marché bio, des commerces horeca s’y rapportant et une librairie. Sur le toit, un projet de potager urbain est théoriquement envisagé.

Ces premières transformations sont censées se faire dans trois ou quatre ans, pour autant que ce projet d’envergure soit toujours au programme. Car, pour le moment, l’endroit est laissé à l’abandon. Et si ses accès sont théoriquement murés, des vandales y accèdent à leur gré depuis des années et son entrée a d’ailleurs été dégagée depuis plusieurs semaines. A l’intérieur: tags, détritus, encombrants, restes de campements… et même des traces de feu. Bref, il se dégrade de plus en plus. Le toit n’a pas l’air en bon état et les parements extérieurs s’effritent.

La patinoire faisait partie du Palais des Sports de Liège. Elle a été inaugurée en 1939 et a fermé ses portes en 2011. Témoin majeur de l’architecture des années 30, à l’instar du Val-Benoît ou de la dentisterie de Bavière (qui a été récemment démolie après des années d’abandon), cet ancien Palais des Fêtes de la Ville est l’œuvre de l’architecte Jean Moutschen.

Au fronton de l’édifice, une banderole a récemment été placée: “Ici, l’Europe et la Wallonie investissent dans l’aménagement de votre nouvel écoquartier www.rivesardentes.be”. Une autre banderole virtuelle ajoute: “et l’on assiste passivement au lent délabrement du bâtiment emblématique qui abritait votre ancienne patinoire.”


(Vidéo de Benjamin Leveaux)

Ancienne patinoire de #Coronmeuse: le bâtiment est dangereux !


Suivant : Météo: le soleil jouera avec les nuages
Précédent : Les cyclistes peuvent griller 34 feux rouges pour tourner à droite

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×