Hier, nous vous expliquions que le bâtiment abandonné du palais des sports, qui abritait l’ancienne patinoire, était visité par des personnes qui le vandalisent régulièrement. Normalement murés, certains de ses accès ont été dégagés A l’intérieur, on ne compte pas les tags, détritus, encombrants, restes de campements… et même des traces de feu.

Ceux qui pénètrent dans ce bâtiment, dont l’accès est strictement interdit, le font à leurs risques et périls” prévient l’échevin des Travaux, Roland Léonard. “A la suite de dégâts des eaux, le faux-plafond est instable et il y a en outre de l’amiante dans la grande salle. Nous allons essayer de prendre des mesures supplémentaires pour fermer le site, mais je ne peux pas mettre un policier tous les trois mètres pour empêcher les inconscients de forcer le passage.
D’autant que, pour sécuriser à nouveau le lieu, il ne s’agit pas de risquer la vie du personnel communal qui irait travailler dans cet environnement dangereux.

L’échevin rappelle que le chantier de l’écoquartier démarrera dans quelques mois aux abords de l’ancienne patinoire, avec des phases de dépollution notamment, et espère que la présence du personnel de chantier aura un effet dissuasif vis à vis des intrus.
Concernant les dégradations intérieures, il n’y a selon lui “aucuns éléments intérieurs à haute valeur patrimoniale“. Par conséquent, les dégradations actuelles n’ont pas un effet irréversible. La rénovation complète du bâtiment est toujours à l’ordre du jour, dans une phase future d’extension de l’écoquartier programmée entre 2024 et 2030.

(Photo: Benjamin Leveaux)

Lire aussi: Laissée aux vandales l’ancienne patinoire de Coronmeuse se délabre: visite à l’intérieur


Suivant : Today in Liège en vacances jusqu’au 17 août
Précédent : Espagne, Grèce, Turquie, Maroc: les vols de TUI reprennent à Liege Airport

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×