Selon Le Vif et le site Apache, à l’automne 2014, si l’homme d’affaires français Bernard Tapie a pu aider les salariés de Nice-Matin à devenir les repreneurs de leur journal en leur prêtant quatre millions d’euros, c’est notamment grâce à un prêt en cascade de trois millions qui lui a été accordé par le fonds de pension liégeois Ogeo Fund. Cela, par l’intermédiaire de la filiale anversoise de ce dernier: Land Invest Group (LIG).

Dans la foulée, un accord a été conclu entre Tapie et Nethys pour fixer les conditions afin que l’entreprise liégeoise rentre ensuite au capital du groupe de presse marseillais La Provence, que contrôlait Tapie, et qui intéressait aussi le groupe belge Rossel.

Nethys et Ogeo Fund étaient dirigés par un même homme: Stéphane Moreau. Ce qui laisse planer un possible conflit d’intérêts.


Suivant : Le festival Les Ardentes s’impose de force à Rocourt pour son édition 2020
Précédent : Permis accordé pour l’abattoir de volailles de Grâce-Hollogne

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×