Sur proposition du ministre de la Recherche et de l’Innovation Willy Borsus, le gouvernement wallon a décidé d’octroyer au Centre Spatial de Liège une aide à la recherche, relative au financement d’une infrastructure de recherche, sous la forme d’une subvention de 7,4 millions € pour son projet de recherche cuve à vide « FOCAL 7 ».

Depuis plus de 50 ans, le Centre spatial de Liège (CSL), situé au sein de l’Université de Liège, a acquis une expérience internationalement reconnue dans la calibration et la caractérisation d’instruments optiques en condition de vide thermique et reste une référence mondiale dans ce domaine. “Les tests de calibration en environnement de vide thermique étant très souvent une des dernières étapes dans un projet spatial, le rôle industriel du CSL est important“, souligne le communiqué gouvernemental.

La croissance du secteur industriel spatial et l’importance de la disponibilité de moyens d’essais spécifiques impliquent qu’une augmentation des capacités en termes de moyens d’essais disponibles en Europe est nécessaire pour les principaux acteurs industriels (Airbus, OHB, Thales Alenia Space) ainsi que pour l’ESA. Airbus a indiqué récemment que sa préférence pour mettre en place ces moyens supplémentaires était le CSL, où la compétence et l’expérience sont déjà présentes. C’est pourquoi le CSL a aujourd’hui un vaste projet d’agrandissement de ses installations.

Lee projet s’articule autour de deux axes :
– Une extension des salles blanches afin de réorganiser les activités d’essais dans les cuves à vide et de disposer d’espaces de travail dédiés et adaptés aux systèmes optiques et aux activités de recherches et développement des laboratoires.
– Une nouvelle cuve à vide de grande taille (7 mètres de diamètre), pour répondre aux besoins des futures missions et venir en support aux cuves existantes dont le planning d’occupation est aujourd’hui déjà rempli. Cette cuve permet de simuler l’environnement spatial pour tester, par exemple, des satellites.

Le financement de la Région supportera le coût de la cuve à vide, soit 7.4 millions €.

(Photo: ULiège – Maîtrise de la technique du vide)


Suivant : Une fresque en hommage à Alysson, la barbière décédée
Précédent : Fermeture du pont Atlas ce week-end

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×