Le mardi 5 février, les travailleurs de l’entreprise Magolux (filiale luxembourgeoise du groupe Magotteaux) et les représentants syndicaux ont appris la cession de leur entreprise à Calista Private Equity, spécialisé dans l’acquisition de filiales déficitaires et spécialisées, d’opérations périphériques et de divisions. Le succès de la société repose sur la restructuration ultérieure et l’objectif constant de réussite durable.

A ce jour, ni la Direction du Groupe belge Magotteaux située à Liège ni la direction locale de Magolux ne communiquent d’informations aux représentants des travailleurs autres que celles reprises dans le communiqué de presse officiel. Les organisations syndicales ouvriers et employés de la CSC regrettent la manière dont Magotteaux et les nombreux plant managers qui se sont succédé ont développé, malgré les avertissements des organisations syndicales, les projets industriels de Magolux. “Il s’agit ni plus ni moins que du démantèlement progressif et orchestré d’une de ses filiales !“, avancent les organisations syndicales qui regrettent également le manque de reconnaissance, voire le mépris de la direction générale de Magotteaux vis-à-vis de ses travailleurs dans la situation actuelle.

L’ensemble des travailleurs de Magolux est donc allé faire entendre sa colère, hier à 9h, au siège de Magotteaux à Vaux-sous-Chèvremont. Afin d’exiger du Groupe cette “reconnaissance méritée d’un travail toujours accompli avec passion et professionnalisme pendant plus de 30 ans“. Par ailleurs, les organisations syndicales ont réussi à prendre directement contact avec les représentants de Callista qui ont annoncé leur venue sur le site de Magolux la semaine prochain.


Suivant : Salon Jobs Etudiants ce samedi 16 février
Précédent : Météo: de belles éclaircies

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×