Le futur tram de Liège, dont on ne peut maintenant ignorer la construction, doit être inauguré au mois de mai 2023. L’arrivée de ce nouveau mode de transport va impliquer la réorganisation d’une série de voiries mais aussi l’adaptation du réseau d”autobus.

Daniel Boden, architecte urbaniste au sein de l’Opérateur de Transport de Wallonie (OTW), explique qu’initialement, sur le boulevard d’Avroy, le tram devait passer à l’endroit où circulent actuellement les bus. Mais cela n’a pas été possible car la distance entre les troncs des arbres existants n’était pas suffisante. La trajet du tram a donc été déplacé du côté de l’avenue Rogier et il a été décidé que le site propre des véhicules du TEC pourrait être dédié au vélos. Et aussi aux piétons.

On sait que sur 700 m du Boulevard D’Avroy, les cyclistes auront le privilège de profiter des futures anciennes voies de bus“, indique de son côté le Gracq, l’association de défense des cyclistes qui est la seule à avoir accès aux plans complets du futur tram. “Sous les platanes, ce sera génial! C’est un des grands points positifs du dossier.

Mais de regretter que, pour le reste du Boulevard, rien ne soit prévu,: “Rien qui ne ressemble à un réseau structurant, rien qui ait l’air confortable. C’est d’autant plus dommage, car il y a de la place ! Plus de 80 à 90 mètres de façade à façade à certains endroits. La mixité proposée entre cyclistes et piétons est la promesse assurée de conflits, de tensions, de difficultés de mobilité pour ces deux usagers qui déjà trop souvent à Liège connaissent une cohabitation contrainte difficile.


Suivant : Météo: ambiance instable ce lundi
Précédent : Longtemps fermée, la brasserie L’Elysée rouvre au Pont d’Avroy

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×