Après 12 jours de mouvement de grève, le personnel d’AB InBev s’est prononcé à une majorité des deux tiers en faveur de la fin de la grève hier. Le travail a repris en fin de journée et une commission d’enquête doit faire son travail. Pour rappel, un foyer Covid y a été détecté: dix membres du personnel de la section “logistique”, sur les 750 employés que compte le site, avaient été diagnostiqués positifs.

Dans un communiqué, la CSC stigmatise l’autre syndicat, la FGTB, à qui elle reproche d’avoir pris 750 familles en otage pendant près de deux semaines sur base d’une seule revendication : la tête de la DRH et du conseiller en prévention. Selon les “verts”, la FGTB n’a jamais demandé la moindre mesure anti-Covid et récupère aujourd’hui (pour avoir de la visibilité électorale) la revendication de la mise en place d’une commission d’enquête portée par la CSC depuis le début du conflit.

Lire aussi: La lutte ne faiblit pas à Jupille: Thierry Bodson sera présent ce lundi sur le site d’INBEV


Suivant : Offre spéciale du TEC: 7 jours d’abonnement de bus pour 2 euros 50
Précédent : Files ce matin: un camion verse sur le flanc sur l’E40 à Herstal

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×