Officiellement, Jean Galler n’abandonnait pas son bébé. Le fondateur avait expliqué qu’il allait désormais se concentrer sur la création de produits et la communication. Mais dans les faits, à 63 ans, le fondateur de la chocolaterie du même nom se désinvestit de l’entreprise basée à Chaudfontaine, qu’il a créée avec son père en 1976.

Au mois de mai, la famille qatarie du cheik Bin Jassim Al Thani avait augmenté ses parts dans la société Galler, devenant ainsi l’actionnaire principal après en avoir détenu la moitié. La démission de Jean Galler (qui conserve des parts pour le moment) de ses fonctions de CEO était actée au Moniteur, tout comme son remplacement par le Sud-Africain Joao De Gouveia, conseiller du groupe qatari.


Suivant : Début de l’enquête publique pour la construction des nouveaux immeubles de Bavière
Précédent : La Lidar va être déplacé quai des Ardennes

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×