Dès ce lundi 4 mai, la circulation devrait augmenter dans la plupart des villes du pays. On n’est toutefois loin de revenir à une situation normale. Et comme le nombre de passagers reste limité à 12 personnes dans les bus, la ville a décidé d’adapter son plan mobilité

Pour le déconfinement, ce sont les modes de déplacement doux comme la marche et le vélo qui ont seront favorisés. « En effet, le piéton et le cycliste peuvent respecter la distanciation sociale si les espaces de déplacement sont suffisants » explique l’échevin de la Mobilité Gilles Foret, « c’est pourquoi nous avons fait des modes doux la priorité de la mobilité du déconfinement ».

La Ville de Liège a ainsi identifié 35 kilomètres de voiries pour lesquels des aménagements en faveur des piétons et des cyclistes pourraient être réalisés tant par le SPW que par le service des Travaux.  Des propositions qui sont par ailleurs cohérentes avec les mesures préconisées par le Plan Urbain de Mobilité (PUM) et le PST, estiment les autorités.

Les ponts sécurisés

Sur demande du bourgmestre, une task force réunissant les différents services concernés sera donc chargé d’étudier ces propositions et de les mettre en œuvre rapidement. Il est notamment question de créer des couloirs vélos vers les quartiers périphériques, des couloirs vélos en centre-ville, de sécuriser des espaces cyclistes sur les ponts (les ponts Kennedy, du Longdoz et de Fétinne), d’agrandir les espaces partagés entre cyclistes et piétons ou encore de transformer des rues en pistes cyclables.

Télécharger (PDF, 1.92Mo)

Pour réaliser ces projets, l’accord de la Région Wallonne sera nécessaire car ce sont bien les Régions qui exercent une partie importante des compétences en matière de mobilité. Par ailleurs, les grandes voiries qui traversent la ville sont régionales. “C’est la raison pour laquelle la Ville de Liège, dans un courrier adressé au Ministre Henry, sollicite une participation active de la Région au sein du groupe de travail mis en place au niveau communal. Elle espère une certaine souplesse de la part des services régionaux quant aux demandes d’aménagements qui seront introduites. Elle sollicite également des moyens permettant de les mettre en œuvre rapidement”, demande le collège communal.


Suivant : La compagnie d’assurance Ethias lance APP4YOU, une plateforme d’entraide où demander des services
Précédent : Marouane Fellaini prête trois millions à l’Immobilière du Standard

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×