A Liège, le groupement concerne par exemple la pharmacie Blonden (à côté du Carrefour Mestdagh), la pharmacie de Hesbaye ou la pharmacie Seressia au Thier-à-Liège. En tout, c’est un réseau d’une vingtaine d’officines en Wallonie avec une cinquantaine de travailleurs. Depuis hier, les Pharmaciens Unis sont officiellement en faillite. La société anonyme a accumulé des pertes, dans un passif avoisinant les 4 millions d’€.

Depuis quelques années, les pharmacies de proximité sont confrontées à la concurrence des parapharmacies (qui vendent à prix plus attractifs des produits cosmétiques ou de confort qui assurent habituellement un revenu intéressant aux pharmaciens) mais aussi des pharmacies en ligne. De plus, hormis les ventes liées au Covid, la plupart des personnes ont réduit leurs dépenses en soins de santé durant le confinement. Enfin, le développement du réseau Multipharma, détenu principalement par la mutuelle Solidaris et les assurances P&V a rendu la concurrence difficile. Mais il faut dire aussi que ce réseau des Pharmaciens Unis était un peu vieillot.

Selon la RTBF, les trois curateurs ont décidé de maintenir les pharmacies concernées ouvertes jusqu’à lundi pour permettre d’assurer les services en cours. Il est à noter que la Grande Pharmacie de la place Saint-Lambert fait partie du réseau mais que, disposant de son propre service de fournisseurs, elle ne fermera pas.


Suivant : Un pompier amputé suite à une intervention doit payer des frais médicaux: ses collègues ont manifesté
Précédent : Le Lidar est placé à Chênée

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×