Cela fait plusieurs mois que les pompiers de Liège se sont rendus compte que leurs nouvelles bottes ne sont pas étanches. Le fait qu’elles laissent passer l’eau lorsqu’elles sont immergées n’est certes pas confortable mais cela pose également des problèmes de sécurité. L’humidité augmente en effet la conductivité thermique, ce qui induit un risque de brûlure pour l’homme du feu qui les porte en allant sur un incendie. Et puis cela signifie aussi qu’un liquide inflammable peut s’infiltrer… et prendre feu par la suite, même à l’occasion d’une autre intervention.

La fournisseur ayant constaté ce défaut de fabrication, les pompiers attendaient de nouvelles bottes en janvier. La livraison du lot de remplacement interviendra finalement (et normalement) au mois d’avril.


Suivant : Des centaines de jeunes hier au “festival” de la Boverie
Précédent : Le journal La Meuse envisage aussi de déménager à la Grand Poste, véritable médiacité

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×