Au début de l’année, les ministres wallons Daerden et Henry avaient tous deux évoqué les possibilités d’extension du tram vers Herstal et/ou Seraing, mais aussi les modifications du réseau de bus et de l’offre ferroviaire qui accompagneraient cette deuxième ligne. Il s’agit plus précisément d’un parcours entre Coronmeuse et Herstal – Ma Campagne ainsi qu’un autre entre le Standard et le pôle d’échange multimodal du pont de Seraing.

Le bourgmestre de Liège et le gouvernement wallon indiquent que la commission européenne vient d’approuver le plan de relance belge qui comprend notamment le projet d’extension du tram liégeois. La présidente de la Commission, Ursula von der Leyen a donné son feu vert. Si 105 millions ont été débloqués par l’Europe, il s’agira toutefois de compléter le budget estimé à au moins 170 millions. Mais il y a une condition: les travaux devraient être bouclés en 2026, soit trois ans à peine après l’inauguration prévue de la première ligne de tram entre le Standard et Coronmeuse… Le tronçon allant de la place Licourt à Basse-Campagne (côté Herstal donc), serait lui reporté à une phase ultérieure dans le mesure où, nécessitant des expropriations, il est plus difficile à mettre en œuvre.


Suivant : Météo: retour des éclaircies
Précédent : La SRPA recueille actuellement un nombre élevé de chats abandonnés

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×