Fondateur en 2016 de la maison d’édition Now Future (des livres pour penser le monde et son avenir, avec des auteurs engagés), Laurent Minguet avait racheté en 2017 les Éditions du Perron. En liquidation, ces dernières avaient été fondées il y a une trentaine d’années, par l’imprimeur Robert Massoz notamment, et étaient spécialisées dans les beaux livres, avec beaucoup d’ancrage local. Aujourd’hui, l’homme d’affaires liégeois jette l’éponge.

Le denier livre édité présentait l’abbaye cistercienne du Thoronet. C’est très intéressant, mais cela concerne peu de monde. Sur le marché francophone belge, le marché est trop petit. Beaucoup d’ouvrages s’écoulaient à quelques centaines d’exemplaires seulement et, malgré certains succès comme ‘Assassin’ sur l’affaire Wesphael, on ne vendait pas suffisamment pour que le projet soit auto-porté financièrement“, nous résume-t-il.

Seule une personne perd son emploi suite à cette cessation. Un partenaire a été trouvé pour la reprise du stock. Toutefois, Now Future restera en veilleuse afin de conserver une capacité d’éditer ponctuellement, sur opportunité. Mais pour cette maison d’édition traditionnelle aussi, les conclusions quant à la rentabilité sont identiques dans un marché où l’accès à l’information est facile via internet ou le numérique.


Suivant : Météo: faible pluie en début d’après midi
Précédent : Pass sanitaire obligatoire pour accéder aux grands rassemblements liégeois: surtout un effet d’annonce

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×