La première phase du Plan Canopée va être lancée, ont annoncé les autorités communales, confirmant leur volonté de placer la transition écologique au coeur des priorités de la Ville et d’agir contre le réchauffement climatique. Des experts vont ainsi permettre à la Ville de Liège de définir la stratégie à long terme, en fonction de ses spécificités et au départ de la situation actuelle.

“Liège, comme tous les pôles urbains densément peuplé, risque de ressentir de manière plus importante les effets à venir du changement climatique : pollution de l’air, îlots de chaleur en période de canicule, risques d’inondation, etc. Pour limiter l’exposition des citoyens liégeois aux risques environnementaux et sanitaires, il est primordial de planifier des mesures structurelles à long terme qui garantissent une ville agréable et respirable, où il fait bon vivre en bonne santé”, indique la Ville.

C’est pourquoi 20.000 arbres vont être plantés d’ici 2030 afin d’obtenir la plus large couverture végétale possible. Cette végétalisation constitue l’un des leviers qui seront activés par nos représentants politiques. «Un arbre planté en ville, en plein cœur urbain, joue un rôle encore plus important qu’ailleurs» poursuit Gilles Foret, en charge de la Transition écologique, «régulation des températures, captation du CO2, purification de l’air, bien-être des citoyens, effets d’ombrage, soutien à la biodiversité, amélioration de la qualité des espaces publics, les bénéfices qu’apportent les arbres en ville sont nombreux et permettent de répondre à des enjeux importants».

A noter que ce chiffre ne prend pas en compte les arbres qui devraient être retirés et qui seraient alors systématiquement compensés par la plantation d’un autre arbre. « Il s’agit bien d’un objectif NET » confirme Gilles Foret.

Aujourd’hui, on estime la couverture végétale à 25% du territoire de Liège. L’objectif est d’augmenter cette superficie végétale de plusieurs pourcents, avec un focus sur les quartiers peu pourvus en végétation et plus concernés par les vagues de chaleur, appelées à s’intensifier année après année.

Caroline Saal, cheffe de groupe Vert Ardent au conseil communal, a réagi par rapport à cette annonce: “D’une part, nous voterons le plan Canopée qui vise à multiplier les arbres liégeois et d’autre part, nous débattrons d’une modification de voirie potentiellement dangereuse pour l’avenir de la Chartreuse et de ses espaces verts. Rappelons-nous toujours que les arbres les plus ‘performants’ pour réguler la chaleur, absorber les eaux de pluie et améliorer la qualité de l’air, ce sont ceux qui sont déjà là“. Elle relève aussi que la répartition des arbres est très inégale sur le territoire liégeois. Le plan Canopée devra concerner tous les quartiers, en particulier ceux en manque de vert comme Outremeuse.

769.000 arbres couvrent 26 % de la surface de Liège: une étude de l’ULiège encourage à #planter davantage


Suivant : Météo: risque d’averses en fin de journée
Précédent : Avis favorable pour le projet d’extension de l’Hôtel Neuvice: “Un caractère petit hôtel de charme”

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×