Lors de la réunion de négociation qui s’est tenue lundi après-midi au CHR de la Citadelle, la direction avait fait de nouvelles propositions sur les trois mesures d’économie relatives au personnel.
«Nous devons, à présent, analyser les chiffres, indique Lina Cloostermans, Secrétaire permanente CSC Services Publics. Et, de toute façon, ce sera aux travailleurs à dire si ces nouvelles propositions sont acceptables ou non. »

Les organisations syndicales réuniront le personnel ce mercredi 14 février à 8h pour lui faire rapport de la négociation.
Une nouvelle rencontre avec la direction est déjà fixée au mardi 20 février à 8h30.

Pour rappel, la direction avait annoncé fin décembre qu’elle devrait réaliser une économie de 12 millions d’euros pour maintenir le budget 2018 à l’équilibre. Parmi ces mesures, certaines auront un impact sur le portefeuille du personnel. Ainsi, la prime pour les “prestations inconfortables” (travail les nuits et jours fériés), versée systématiquement, serait désormais assimilée à une prime à la prestation. Pour les plus petits salaires, cela signifie une perte significative de près de 100 euros bruts par mois. De plus, la prime de fin d’année pourrait être diminuée. Mais il est aussi question de la suppression de 35 équivalents temps plein.


Suivant : L’Évêque de Liège: “J’ai honte” par rapport à l’accueil des réfugiés en Belgique
Précédent : Météo: de larges éclaircies

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×