Dans le cadre du nouveau marché avec JCDecaux, les abribus de Liège sont tous enlevés avant d’être remis en place après rénovation. Mais sur les bancs des certains abribus, revenus reconditionnés, sont apparus… des dispositifs anti-SDF, soit deux barrettes ressemblant à des accoudoirs très bas qui ne permettent plus à une personne de s’allonger sans un très gros inconfort.

Le PTB, par la voix de Sophie Lecron, tempête: « Alors que la Ville pourrait aménager certains bancs pour qu’ils puissent servir temporairement aux SDF à s’abriter de la pluie, elle fait l’inverse main dans la main avec la multinationale JCDecaux. Alors que des villes comme Vancouver réfléchissent et aménagent en fonction des plus fragiles, la ville de Liège va dans l’autre sens. La Ville continue ainsi dans sa logique de chasser les pauvres, plutôt que de s’attaquer à la pauvreté.» Et de demander à la Ville le déboulonnage de ces barres métalliques sur le mobilier déjà installé.

Rappelons que d’autres dispositifs anti-sdf étaient déjà apparu à Liège: devant un immeuble situé aux Terrasses et au pied de la passerelle (démolie depuis) des Chiroux où un mur avait été construit devant un renfoncement qui servait aux personnes sans abri.


Suivant : Météo: journée ensoleillée et très douce
Précédent : Avril en Ville: nouveau festival mêlant moments festifs, réflexion et expressions artistiques

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×