Hier au centre-ville, un individu -qui a été arrête par a police- a brisé avec son pied la vitre d’un bus numéro 2 dont il avait été éjecté en raison du fait qu’il ne portait pas de masque.
Dans la mesure où d’autres incidents de ce type ont eu lieu ces derniers jours, les chauffeurs ont entamé un mouvement de grève émotionnel en début d’après-midi au dépôt de Jemeppe et étendu au dépôt de Rocourt. Les lignes 2, 3, 9, 27, 32, 40, 41, 42, 45, 46, 47, 53, 56, 61, 70, 71, 72, 81 et 82 ont donc été fortement perturbées.

Le TEC annonce aujourd’hui que tous les services sont à nouveau assurés normalement aux dépôts de Jemeppe et de Rocourt ce jeudi. Les chauffeurs ont obtenu une présence renforcée des équipes de contrôle et une surveillance accrue des endroits sensibles par les forces de l’ordre. Pour faire respecter le port du masque dans les transports publics mais aussi les autres règles établies par le CNS. Seront prioritairement ciblées dès ce jeudi: les arrêts place Saint-Lambert et place de la République Française, les lignes desservant les centres commerciaux (dans lesquels les gens sont nombreux à vouloir monter) ainsi que la gare routière de Jemeppe (théâtre d’un autre incidenthttps://www.todayinliege.be/interdit-dacces-faute-de-masque-un-homme-jette-un-pave-dans-le-pare-brise-dun-bus-a-jemeppe/).

Direction et syndicats se rencontreront encire pour affiner les zones et lignes surveillées.


Suivant : Les policiers liégeois vont être équipés de caméras de corps lors de leurs interventions
Précédent : Redémarrage du marché de Chênée mais pas de la Batte

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×