S’il ne veut pas avoir des amendes à payer, le groupe Tram’Ardent doit respecter les délais pour la construction et la mise en service du tram. Si les différentes phases ont bien été précisées sur le site web dédié à ce nouvel outil de mobilité, il semble que des retards sur le planning sont déjà craints. La RTBF rapporte que dans le cadre des dévoiements des impétrants (réseau d’électricité, de gaz, de téléphone…) tout ne se passe pas pour le mieux avec les employés de Résa ou de Proximus qui ne veulent pas être pressés dans leurs travaux dans la mesure où ils souhaitent respecter strictement les normes et les délais prévus en matière de déplacement de canalisations et de câbles.


Suivant : Pas d’expulsion du centre social autogéré de Saint-Léonard
Précédent : La police recherche encore les propriétaires d’objets volés à Liège et retrouvés chez un receleur

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×