Il y a 60 employés au service commercial de Liège. Quand vous téléphonez à Luminus, ce sont eux qui règlent vos problèmes de déménagement ou de régularisation des factures impayées. Ils occupent des bureaux à l’îlot Saint-Michel à Liège, mais ce sera bientôt de l’histoire ancienne.

« Le bail du bâtiment n’a pas été renouvelé, explique Didier Nicaise, secrétaire fédéral Gazelco. Ce qui veut dire que d’ici la fin de l’année, les gens ne savent pas où ils vont aller travailler. Et ça m’étonnerait très fort qu’ils travaillent sur le trottoir, avec leur bureau… Cette incertitude pèse sur 60 emplois, cela concerne la vente, le retail de Liège. »

Après une rencontre avec le ministre wallon de l’Économie,les employés d’EDF Luminus espèrent que Jean-Claude Marcourt interviendra auprès d’EDF Luminus pour obtenir la garantie que la clientèle wallonne soit prise en charge par du personnel wallon. Ce qui est loin d’être acquis.

Très récemment, un call-center liégeois qui travaillait en sous-traitance pour le géant de l’énergie a d’ailleurs dû licencier une partie de ses travailleurs car EDF Luminus a exigé qu’il ouvre une succursale au Maroc avec du personnel « low-cost » que l’on trouve là-bas.

(Source: Rtbf)


Suivant : Guillemins: une quarantaine de réclamations contre le projet Paradis Express
Précédent : Le Lidar se trouve quai Bonaparte

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button