C’était à prévoir, au vu des événements qui la précédaient comme le Village Gaulois… où le port du masque était normalement obligatoire, auquel quasiment personne ne se soumettait. Depuis le début de la foire d’octobre, très rares sont ceux qui respectent cette même obligation et (accessoirement) le sens de circulation suggéré. Ne parlons même pas de la distanciation sociale dans les bouchons ou dans les files d’attentes des attractions.

Du côté de la police de Liège, on relève que dans la mesure où n’y a pas de points d’entrée limités pour filtrer, il est difficile d’envisager des contrôles et de l’information systématiques. Et, au milieu de la foule, c’est évidemment une tâche sans fin. Aucun PV n’a d’ailleurs été dressé jusqu’à présent dans ce cadre.

Il est à noter que s’ils ne sourcillent même pas face aux flux de nez et bouches découverts, tant les policiers fédéraux que locaux portent immanquablement leur masque lorsqu’ils traversent la foire. Bien que des témoignages nous reviennent, indiquant que ce n’était pas forcément le cas les jours précédents.

Lire aussi: Le nombre de patients Covid a doublé en un mois dans certains hôpitaux liégeois


Suivant : Météo: ciel variable devenant nuageux
Précédent : Le nombre de patients Covid a doublé en un mois dans certains hôpitaux liégeois

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×