Localisé au cœur du quartier saint-Léonard, rue des Bayards, le projet “La ruche des Bayards” est parti de l’idée de transformer une ancienne armurerie (devenue ensuite garage automobile) en une ruche associative, grâce à un investissement total de plus d’un million d’euros, dont 800.000 euros de travaux. Le projet atteindra un premier aboutissement en ce mois de novembre 2021 avec la livraison à l’asbl Pro Velo d’un vaste atelier de 450 m2, sur trois niveaux (sous-sol, rez et 1er étage), où trouveront place des activités de mécanique vélo et de formation. Mais aussi des bureaux. Cela, tout en conservant son implantation actuelle à la gare des Guillemins.

L’asbl, qui existe pour faciliter et renforcer la transition vers le vélo, rencontre toujours le même succès et manque d’espace. Actuellement, vu le nombre de vélos à réparer, il n’est d’ailleurs plus possible de prendre rendez-vous pour des entretiens.

La deuxième phase de La ruche doit débuter début 2022 pour créer une dizaine d’alvéoles de bureau rassemblées autour d’un grand espace commun, sur une double hauteur, aux 2e et 3e étages du bâtiment.
La locale liégeoise du Gracq (association qui agit pour rendre les déplacements à vélo plus sûrs, plus agréables et plus faciles pour tous) envisage d’y installer également ses bureaux liégeois. L’asbl urbAgora est à l’origine de la Coopérative prévoit aussi de s’y implanter. “Et, au vu des demandes que nous recevons, nous planchons actuellement sur une phase 3, au cours de laquelle nous espérons parvenir à faire naître une brasserie de quartier“, ajoute l’équipe du projet.


Suivant : Le police de Liège va faire l’acquisition de deux drones: un grand et un petit
Précédent : Le Fonds Simenon de l’université déplacé dans le quartier Outremeuse

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×