A la fin du mois de décembre, sept prévenus avaient été acquittés par le tribunal correctionnel de Liège. Parmi eux, l’ex-député provincial Georges Pire (MR) et l’échevin liégeois Pierre Stassart (PS). Ils ne comparaissaient pas pour avoir fait partie des fameux comités de secteurs Publifin ou pour avoir touché des rémunérations exagérées. C’était leur implication dans la structure de l’intercommunale qui avaient créé ces fameux comités de secteurs qui était en cause. Il n’y avait donc pas d’enrichissement personnel.

Mais il y aura un second procès puisque le parquet général a décidé de faire appel. Les personnes mises en cause se défendent en arguant qu’elles avaient agi de bonne foi et qu’ils n’étaient pas au courant de la périodicité des comités de secteur. On leur reprochait par ailleurs de ne pas avoir supprimé lesdits comités de secteur lorsqu’il s’est avéré qu’ils étaient illégaux.


Suivant : Réaménagement de la gare Saint-Lambert: pas assez bien pensé pour la mobilité douce ?
Précédent : La passerelle Vivegnis pourrait officiellement porter le nom de Léon Tchiniss

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×