Le collège communal de la Ville de Liège a décidé vendredi dernier de supprimer toute une série de taxes afin de soutenir les secteurs impactés par les restrictions. La reprise des activités risque en effet d’être complexe pour de nombreux indépendants qui ont vu leur chiffre d’affaire et leur trésorerie considérablement réduits. C’est pourquoi, “le collège a décidé de s’inscrire dans la politique du gouvernement wallon et de ne pas appliquer pour l’ensemble de l’année 2021 une série de taxes touchant à l’occupation du domaine public, ce qui permettra d’alléger quelque peu les finances des commerçants concernés”.

D’un montant de 3.635.500 €, cet allègement fiscal se répartit comme suit, indique-t-il :

– 220.000 € pour la taxe sur les débits de boissons ;

– 909.000 € pour la taxe sur les hôtels ;

– 425.000 € pour la taxe sur les terrasses ;

– 800.000 € pour la taxe d’occupation de l’espace public par les marchands ambulants ;

– 1.200.000 € pour la redevance pour les fêtes foraines ;

– 81.500 € pour les droits d’occupation de divers de l’espace public.

Les pertes de recettes pour le budget communal seront compensées à 100% par la Région wallonne, conformément à la décision du ministre Collignon. Cette mesure fiscale sera proposée au conseil communal du 1er mars prochain.


Suivant : La justice enquête sur la fortune de la famille Joassart liée à la FN d’Herstal
Précédent : Le Standard éjecté du top 8 après sa défaite à Zulte

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×