En vertu du code rouge lié aux mesures Covid dans l’enseignement, les élèves de Waha ne se rendent à l’école qu’un jour semaine alors que la plupart des élèves du secondaire alternent cours à distance et en présentiel. Certains d’entre eux vivent très mal cette situation, dépriment et se sentent en décrochage scolaire. Il s’agit des élèves de 5e et de 6e année (3e degré). Ces derniers ont adressé une pétition à la ministre Désir et à l’échevin Stassart. “La motivation de travailler seul devant un ordinateur part peu à peu… Cette pétition a pour but de nous aider à aller à l’école à 50 % comme tous les autres et pouvoir réussir notre année dans l’épanouissement !”, y était-il notamment écrit.

Suite à cela, le bourgmestre et l’échevin de l’Instruction publique ont rencontré ce mardi matin une délégation d’élèves, désignée selon les principes participatifs habituels de l’école. L’Inspection pédagogique de la Ville de Liège et la direction de l’établissement ont également participé à cette rencontre par visioconférence.

Il a été convenu que le préfet des études de l’athénée et l’équipe éducative élaborent les protocoles visant à augmenter le taux de présence du 3e degré. Cela se fera dans le respect de la limitation, fixée par le Comité de Concertation, à 50% de la présence simultanée de l’ensemble des élèves des 2e et 3e degrés, la volonté de tous étant de ne pas remettre en cause l’organisation pédagogique actuelle du 2e degré.

Sur ces bases, la même démarche sera mise en œuvre à l’Athénée Maurice Destenay.Les protocoles validés entreront en application dès lundi 18 janvier. Il est également convenu de maintenir le dialogue et de tenir une même réunion, soit en cas de mesures nouvelles décidées par les instances supérieures, soit au plus tard à la rentrée du congé de détente (Carnaval).

Par ailleurs, il est apparu au cours de la discussion que, même si toutes les demandes de disposer d’un ordinateur introduites jusqu’ici ont été satisfaites, certains élèves n’ayant pas formulé de demande ne disposent, à l’heure actuelle, que d’un ordinateur partagé à domicile avec le reste de leur famille. Un nouvel appel va donc être lancé auprès de tous les élèves des 2e et 3e degrés afin de les informer de la possibilité d’obtenir, pour chacun d’entre eux, le matériel informatique nécessaire pour suivre les cours à distance dans les meilleures conditions possibles“, ajoute le communique de l’échevinat.


Suivant : La Wallonie investit 20 millions dans le parc technologique à côté du MontLégia
Précédent : La nouvelle crèche de Sainte-Walburge pourrait accueillir les enfants cet été

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×