De nombreux Liégeois.e.s se plaignaient du stationnement anarchique de ces trottinettes électriques mais aussi des dangers et des risques d’accidents, en particulier pour les piétons et les personnes à mobilité réduite. Cela, malgré un guide du bon usage édicté par la Ville. Autre problème soulevé par Fedemot: le non-port du casque. “Le fait qu’il ne soit pas obligatoire décourage les utilisateurs, il est vrai qu’un casque vélo est très encombrant et qu’il n’est pas possible de prévoir ses moyens de locomotion au sortir d’une gare, de plus si ce n’est que pour parcourir 1km. On ne va évidemment pas faire de chute sur une si faible distance“, ironise l’association de motocyclistes en relevant que le risque d’accident et de lésions est le même que pour les cyclos de classe A qui roulent à la même vitesse de 25 km/h et pour lesquels le casque est obligatoire.

Mais certains auront remarqué que, depuis quelques semaines, plus aucune trottinette n’est disponible à la location, en free-floating.
Au mois d’août, Troty avait décidé de mettre en pause ses activités à Liège, qui est la ville belge où les problèmes d’incivilités étaient les plus nombreux. Au mois d’octobre, c’est le loueur Circ qui annonçait que ses engins ne seraient pas disponibles cet hiver.

Il ne restait plus que la société Lime, qui nous a indiqué hier que ses trottinettes n’étaient pas disponibles à Liège “en raison de l’hibernation de la flotte en raison des températures“. L’excuse semble un peu bidon, vu la météo particulièrement douce pour la saison…
Reste à savoir lesquelles reviendront au printemps, et dans quelles conditions.


Suivant : Météo: temps sec après une humidité matinale
Précédent : La trémie Charlemagne va être définitivement supprimée au centre-ville

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×