Après l’assassinat des deux policières liégeoises Soraya Belkacemi et Lucile Garcia il y a un peu plus d’un an, sur le boulevard d’Avroy (le 29 mai 2018), la police de Liège est à nouveau touchée par un drame. Hier à 8h20, la police est appelée rue de Visé à Jupille parce qu’un homme, qui semblait en étant d’ivresse, est en train de dormir dans sa voiture. L’ambulance n’accepte de se rendre sur place que si la police les accompagne. Les ambulanciers ont en effet de plus en plus peur d’individus violents.

Et c’était malheureusement le cas cette fois-ci. Alors qu’il était contrôlé en mode fouille, face au mur, l’homme a sorti une arme de petit calibre cachée au niveau de sa jambe et à fait feu sur l’un des deux policiers. Maxime Pans, un professionnel expérimenté, touché à bout portant, a été très grièvement touché à la tête. Son autre collègue a immédiatement riposté, tuant l’agresseur.

Le policier touché, âgé d’une trentaine d’années, père d’un enfant de 5 ans et de jumeaux de 2 ans, a été dans un premier temps déclaré en état de mort cérébrale avant d’être opéré au CHR de la Citadelle. Son pronostic vital est toujours engagé mais il lui reste maintenant une chance de rester en vie. C’est l’attente.

Christian Beaupère, le chef de corps de la police de Liège, marqué, est revenu sur les risques que présente le métier de policier en indiquant qu’il n’y avait plus aucune intervention banale dans la mesure où tout individu est potentiellement dangereux pour ses hommes.

Le criminel à l’origine de ce drame, Jean-Yves Discry (33 ans), était connu de la justice mais seulement pour des faits de stupéfiants. Sa dernière condamnation remonte à 2010. Ce lundi, on a également trouvé deux couteaux sur lui. Les autorités ignorent les raisons pour lesquelles il a agi de cette façon mais n’excluent pas qu’il ait été sous l’influence d’alcool ou de stupéfiants. Son véhicule était en ordre.

L’agresseur:

La réaction de Christine Defraigne, bourgmestre faisant fonction.

Ce matin, un policier a été touché par balle lors d'une intervention de routine, semble-t-il. Son pronostic vital est…

Slået op af Christine DefraigneMandag den 9. september 2019

Un policier liégeois dans un état critique à la suite d’une intervention. L’émotion est forte à Liège. Toutes mes…

Slået op af Willy DemeyerMandag den 9. september 2019

Actualisation : Notre collègue est sorti de la salle d’opération. Il est aux soins intensifs. Son pronostic vital est…

Slået op af Zone de Police de LiègeMandag den 9. september 2019


Suivant : L’asbl Opération Thermos recherche de nouveaux bénévoles
Précédent : La société VOO sur le point d’être privatisée ? C’est le scénario que redoute le PTB

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×